Une étude qui confirme qu’on veut nous empoisonner ?

Le site Noteo, institut de notation indépendant, a publié une étude mi-septembre confirmant que  40% des produits d’hygiène-beauté contiennent au moins un perturbateur endocrinien. Bon avant de se mettre en colère contre les industriels : c’est quoi un perturbateur endocrinien : « c’est une molécule qui mime, bloque ou modifie l’action d’une hormone et perturbe le fonctionnement normal d’un organisme » (source futura-sciences.com). Là c’est sûr, c’est gênant, d’autant plus qu’on soupçonne les « PE » d’impacter la fertilité et de favoriser l’augmentation de certains cancers, notamment de la prostate et du sein.

logo noteo

Cette étude a l’air d’avoir été réalisée très sérieusement : 15 000 produits d’hygiène-beauté ont été répertoriés. En lisant les résultats on se rend compte qu’il quasiment inévitable d’éviter les PE : 74% des vernis à ongles en contiennent, 71% des fonds de teint, 51% des produits de maquillage pour les yeux, 36% des déodorants, 30% des dentifrices, etcetera, etcetera.

Les produits qui semblent être les plus épargnés sont bien sûr les produits bio ! Pour voir si vos produits préférés sont nocifs, vous pouvez vous connecter sur le site de noteo pour vérifier leurs notes « santé ». Par exemple, mon produit chouchou, l’huile prodigieuse est noté 7,5/10. J’ai eu une assez bonne surprise sur certains produits Bourjois : crayons pour les yeux noté 8/10, vernis à ongle So Laque noté 10/10… A vous de vérifier et de noter !

so laque