Quand imprimer du maquillage devient possible…

Si vous me lisez régulièrement, vous avez remarquer que j’aime beaucoup parler des gadgets/ innovations technologiques appliquées à l’univers de la beauté et des cosmétiques. Après l’application Makeup Genius de l’Oréal, et le bracelet connecté de Nivea , aujourd’hui il est question de Mink, une imprimante 3D…

mink-imprimante-maquillage-3d

Mink est une imprimante 3D d’un nouveau genre qui a l’ambition de modifier de manière radicale la manière dont on consomme du maquillage. En effet, cette imprimante est capable de sortir à la demande n’importe quel type de maquillage : blush, fard à paupière, gloss ou fond de teint. Une commercialisation prévue au printemps 2015 pour un prix de 300$. L’imprimante ciblera principalement les adolescentes de 13 à 21 ans, qui n’ont pas encore d’habitudes de consommations définies.

Le fonctionnement est simple : on sélectionne la couleur désirée à partir d’une photo, on envoie l’information à l’imprimante (comme pour imprimer un document Word ou une photo). Une fois lancée, l’imprimante va venir mélanger des pigments de couleur à la poudre ou crème de maquillage qui elle est incolore.

Grace Choi, la créatrice de Mink, étudiante à Harvard, précise que la Mink a reçu l’approbation de la FDA (l’agence de santé américaine) et que les prix des consommables, c’est à dire des pigments de couleur, devraient rester très accessible, tout du moins largement en dessous des prix des marques de maquillage que l’on trouve dans le commerce. Et il vaut mieux car vu le prix de départ de l’imprimante !
mink eyeshadow
mink eyeshadow printed

Je suis sûre que certaines grandes marques de cosmétiques on déjà approché Grace Choi pour produire les consommables, par contre pas sûre que la créatrice accepte car d’après elle l’industrie cosmétique se fait beaucoup d’argent sur beaucoup de bullshit ! Et la technologie peut fournir gratuitement ce que les marques nous font payer une fortune : la couleur. (source discours de Grace Choi lors du TechCrunch Disrupt 2014 – vidéo ci-dessous).

Par contre, je me pose des questions sur la qualité des produits et le rendu couleur final car une couleur à l’écran, ne rend pas forcément la même chose après impression et cela risque de créer des déceptions donc du gâchis… A voir au printemps 2015 !

Je trouve l’idée originale et tellement en phase avec la mode actuelle du Do It Yourself et du fait maison. Il y a tellement de chose à faire au niveau marketing et communication autour de cette imprimante, j’ai vraiment hâte de voir ce que cela va donner à sa sortie ! Peut-être qu’avec le temps les marques s’approprieront cette technologie et que bientôt on pourra imprimer notre fard MAC depuis une bibliothèque de couleur - achat de couleurs exclusives en ligne, achat de consommables, achat de l’imprimante dédiée à la marque ??? Pfiou je m’en pose des questions et j’en vois des possibilités… et vous, cette imprimante vous en pensez quoi ?