La tendance « no poo » doit-elle inquiéter les fabricants de shampooing ?

Vous avez sûrement déjà entendu parler du « no poo », cette tendance qui depuis quelques années s’installe et qui consiste à ne plus se laver les cheveux avec les produits vendus dans le commerce mais avec un mélange de bicarbonate de soude et de vinaigre de cidre. Il faut malaxer le mélange comme un shampooing et le rincer à l’eau claire. De nombreuses blogueuses ont écrit sur le sujet et selon elles, avec cette technique et en espaçant de plus en plus les lavage leurs cheveux sont plus beaux et en meilleure santé au bout de quelques semaines seulement et au final elles peuvent se laver les cheveux une seule fois par mois.

no poo 3

Du coup, je me pose des questions, cette tendance fonctionne t-elle vraiment et si oui, les fabricant de shampooing doivent-ils s’inquiéter ?

logo noteo

On reproche de plus en plus aux industriels de la cosmétique d’utiliser des produits nocifs pour la santé et notamment des perturbateurs endocriniens. Une étude de l’institut Noteo confirme que 40% des produits d’hygiène-beauté contiennent au moins un perturbateur endocrinien. La montée de ce genre de tendance montre que la population se préoccupe de plus en plus des composants des produits utilisés aussi bien en cosmétique que dans tous les autres domaines. Il faut donc espérer que les industriels prennent en compte les préoccupations des consommateurs, mais soyons honnêtes même s’ils ne le font pas, ce n’est pas demain la veille qu’ils arrêterons de vendre des produits et nous d’en acheter (et oui, ils sont beaucoup trop fort en marketing !).

 

Rien à voir avec le sujet de cet article mais je souhaite être référencée sur Paperblo donc  » Je valide mon inscription à Paperblog sous le pseudo comtuesbelle ».